Accès Plein Air

Menu

La progression en randonnée pédestre

Source : Institut de recherche du bien-être de la médecine et du sport santé (site Internet)

LE RYTHME DE PROGRESSION

Niveau du randonneurVitesse sur le platVitesse en montéeVitesse en descente
Débutant et peu entraîné 1.5 à 2.5 km/h 150 à 250 m/h 300 à 400 m/h
Intermédiaire et en condition physique moyenne 2.5 à 4.0 km/h 250 à 350 m/h 400 à 550 m/h
Expérimenté +4.0 km/h + 350 m/h + 550 m/h

POURQUOI UTILISER UN OU DES BÂTONS ?

Les bâtons de randonnée sont généralement télescopiques s’ajustant à la taille de l’utilisateur. La bonne canne de marche en bois peut aussi être utilisée.

  • Réduire les impacts du sol sur les articulations en limitant la fatigue articulaire.
  • Sécuriser la marche en diminuant les chances de glisser et tomber.
  • Protéger contre des animaux.
  • Adapter son rythme à sa condition physique, réguler son rythme cardio ventilatoire.

COMBIEN DE BÂTON(S) ?

En Randonnée
  • 0 : Si vous êtes jeunes, si la randonnée est courte sur terrain plat si vous avez besoin de vos deux mains pour prendre des photos, etc.
  • 1 : Une canne c’est plus facile, un seul bâton permet plus de liberté. C’est en fonction de la difficulté de la randonnée qu’il faut choisir et aussi en fonction de son état physique et articulaire.
  • 2 : Deux bâtons garantissent un équilibre et plus de stabilité. Le soulagement des contraintes et du poids du corps est plus efficace mais les mains ne sont plus libres.
En Marche Nordique
  • 2 : La marche nordique se pratique avec deux bâtons car la caractéristique particulière de cette activité sportive est sans aucun doute l’emploi actif des bâtons ainsi que l’amplification des mouvements de dissociation des ceintures scapulaires et pelviennes (épaules – bas). La marche alternée et l’usage des bâtons en coordination croisée.

« Retour à la page Info-conseil