Accès Plein Air

Menu

Sentiers pédestres du Balbuzard

Sentiers pédestres du Balbuzard

Rapide-Danseur, Abitibi-Ouest

Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet

Le sentier du balbuzard de la station de recherche de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet borde le lac Hébécourt et est ponctué de six panneaux d'interprétation qui mettent en valeur différentes thématiques régionales: Écologie forestière, feux de forêt, bois mort, castor et balbuzard sont à l'affiche. Cette promenade de 4 km vous permet de contempler des balbuzards grâce à une plate-forme aménagée à la cime d’un arbre.

  • electrocardiogram Facile
  • clockplain 3 heures
  • mountain 4 Km (Mixte)
  • calendar Mi-mai à fin octobre

Filtrer

Fermer la carte

Tronçons

Le Balbuzard

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 2.22 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le stationnement de la station de recherche

Intérêt : Panneaux d'interprétation, vue panoramique sur le lac Hébécourt, vue de la plate-forme du balbuzard, plage

Le Quai

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 0.14 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le sentier Le Balbuzard

Intérêt : Quai, vue sur le lac Hébécourt

Le Nid

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 0.33 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le sentier Le Balbuzard | Du 15 avril au 30 août : ce tronçon est interdit aux randonneurs à cette période de nidification et de reproduction du Balbuzard.

Intérêt : Plate-forme de nidification du Balbuzard

La Forêt

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 1.07 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Sur le sentier Le Balbuzard

Intérêt : Relief

Services

Filtrer

Catégorie Nom

  • Stationnement Stationnement Stationnement de la station de recherche 48°30'50,06"N
    79°22'1,733"O
  • Quai Quai Quai de la station de recherche 48°30'43,379"N
    79°22'7,266"O
  • Chalet Chalet Station de recherche 48°30'47,986"N
    79°22'10,047"O
  • Point d'intérêt Point d'intérêt Plate-forme du balbuzard 48°30'39,179"N
    79°21'53,481"O
  • Plage Plage Plage du lac Hébécourt 48°30'22,138"N
    79°21'511,854"O
  • Panorama Panorama Point de vue 48°30'18,875"N
    79°21'58,305"O
  • Panorama Panorama Point de vue 48°30'17,005"N
    79°22'0,808"O
  • Panorama Panorama Point de vue 48°30'18,739"N
    79°22'9,45"O
  • Panorama Panorama Point de vue 48°30'16,316"N
    79°22'12,018"O

Accessibilité

Droit d'accès

Gratuit, sans accueil.

Animaux de compagnie autorisés.

Indications pour atteindre le point de départ


De La Sarre, prendre la route 393 Sud (vers Duparquet). Avant Duparquet, tourner à droite sur la route 388 Ouest (vers Matheson, Ontario).

De Rouyn-Noranda, prendre la route 101 Nord. Tourner à gauche sur la route 393 Nord (vers Duparquet). À Duparquet, tourner à droite au panneau d'arrêt et environ 1 km au Nord, tourner à gauche sur la route 388 Ouest (vers Matheson, Ontario). 

Poursuivre sur une distance de 12 km puis tourner à gauche à la pancarte indiquant la station de recherche. La station est située au bout du chemin Balbuzard

Stationnement : extérieur gratuit.

Spécifications

Milieu naturel

Créée en 1995, la Forêt d'enseignement et de recherche du Lac Duparquet (FERLD) est vouée à l'enseignement et à la recherche dans les domaines de l'écologie et de la foresterie. Chaque année, la FERLD accueille des étudiants et des chercheurs du monde entier qui y poursuivent des recherches dans une gamme de disciplines touchant la forêt. Les recherches qui prennent place dans cette forêt de 8 045 hectares (80 km2) ont pour but, entre autres, d’assurer à long terme la préservation de territoires à l’état naturel.

La FERLD est divisée en deux zones distinctes : une zone sous aménagement et une aire de conservation. La zone de conservation est une mosaïque de peuplements diversifiés où aucune récolte forestière n'est permise. Cette portion de territoire sert de référence et permet d'étudier l'évolution naturelle de la forêt abitibi enne. La zone d'aménagement, quant à elle, représente 75 % du territoire est est dédiée à l'expérimentation de pratiques sylvicoles novatrices et à la mise en oeuvre de l'aménagement écosystémique. Les traitements sylvicoles pratiqués dans la zone d'aménagement s'inspirent des processus naturels observés dans la zone de conservation.

Une portion de la zone d'aménagement, environ 3 % du territoire, est consacrée à la ligniculture (sylviculture intensive). La ligniculture s'apparente à l'agriculture et vise à maximiser la production de bois dans cette zone. Les principales essences que l'on retrouve sont le peuplier et le mélèze hybride.

Histoire

Balbuzard pêcheur

Le balbuzard pêcheur, aussi connu sous le nom d'aigle pêcheur, est un habitué des environs du lac Hébécourt au moins depuis les années 1990. En 2004, un couple a même élu domicile tout près de la terrasse de la station de recherche. En 2005, on pouvait assister à l'évolution de la couvée en sirotant son café! Peut-être dérangés par l'activité qui règne à la station, les oiseaux ont ensuite établi leurs quartiers un peu plus loin. Les nids semblent cependant être mal ancrés puisqu'ils tombent à plusieurs reprises. Le personnel de la FERLD décide alors de leur donner un coup de main en installant, à l'hiver 2009, une plate-forme de nidification à leur intention. La vue semble leur plaire puisque des balbuzards y nichent depuis.

Faune

La visite du sentier Le Balbuzard permet l'observation d'une plate-forme mise en place pour favoriser la nidification du balbuzard. Il est grandement possible d'apercevoir cet impression oiseau sur celle-ci en période estivale.

LA FERLD ABRITE LE PLUS LONG BARRAGE DE CASTOR RÉPERTORIÉ AU QUÉBEC?

La FERLD abrite le plus long barrage de castor répertorié au Québec mesurant 437 m, soit environ quatre fois la longueur d'un terrain de football! L'Abitibi est un paradis pour le castor. L'eau y est omniprésente, le relief peu accidenté et le peuplier faux-tremble, son mets préféré, très abondant. En 2009, on estimait qu'environ 3% du territoire de la FERLD était affecté par l'activité du castor, et on dénombrait 458 barrages! De plus, on estime que près des deux tiers des petits cours d'eau qui sillonnent la FERLD sont modifiés par les activités de l'espèce. Le castor est de loin l'espèce la plus piégée à la Forêt; de 2006 à 2008, 480 fourrures provenant de la FERLD ont été transigées.

Flore

Les sentiers traversent une forêt qui n'a pas brûlé depuis presque 250 ans, où se côtoient les peupliers, sapins, épinettes, bouleaux et thuyas, dans un mélange typique des forêts boréales mixtes âgées.

Commentaires social0