Accès Plein Air

Menu

Le courant

Source : cavadesoi.ca - Campagne de prévention nautique de la Fédération québécoise du canot et du kayak (FQCK)

On le retrouve traditionnellement dans les rivières, mais aussi dans les plans d’eau soumis à une marée (point précédent). Les effets du courant peuvent se comparer à certains effets du vent, comme la formation de vagues, la dérive des embarcations et la dispersion du groupe. Par contre, le courant est beaucoup plus puissant, puisqu’il s’agit d’eau en mouvement et non d’air. S’il est plus visible que le vent, il faut cependant apprendre à bien l’évaluer par des cours et une pratique régulière.

• Le risque le plus commun est de se faire pousser sur un obstacle : roche, arbre tombé, falaise, quai, bouée, etc. Cette situation provoque habituellement un chavirement, mais elle est également la source de plusieurs décès, et la première cause de bris d’embarcations. Il est donc très important d’observer la direction réelle du courant, qui n’est pas nécessairement la direction générale de la rivière, de bien identifier les obstacles et d’anticiper les manœuvres. Cela représente un réel danger pour le débutant ou le pratiquant occasionnel.

• En rivière, prenez toujours le temps d’aller reconnaître un rapide avant de vous y engager. Posez-vous la question « est-ce que je suis prêt à le passer à la nage aujourd’hui? », car c’est ce qui va arriver en cas de problème. Dans le doute, n’hésitez pas à portager.

• Le courant peut créer des vagues parfois énormes et d’autres mouvements d’eau plus complexes comme les rouleaux ou les rappels. Contrairement à celles créées par le vent, les vagues sont stationnaires. Elles vont varier en forme et en hauteur en fonction du lit de la rivière et de la quantité d’eau. Elles peuvent facilement remplir une embarcation ouverte comme un canot, ou la faire chavirer.

• Le courant n’est pas constant: il varie suivant la pente, les obstacles et la configuration de la rivière. Ces variations peuvent facilement disperser un groupe. Il est donc important de se regrouper régulièrement. Il existe des signaux internationaux permettant de communiquer à vue, et un groupe peut y rajouter ses propres codes.

• Du fait des nombreuses variations dans la force et la direction du courant, une personne non entraînée a toutes les chances de se faire déséquilibrer, de chavirer puis d’être entraînée par le courant. Là encore, une formation de base et une pratique en groupe sont des éléments de sécurité essentiels.

Une bonne planification pourrait vous permettre de toujours pagayer avec le courant!

« Retour à la page Info-conseil