Accès Plein Air

Menu

Utilisation

Mise en garde

Ce répertoire a été préparé à partir de renseignements fournis par des adeptes de plein air jugés suffisamment fiables et expérimentés. Des erreurs ou des omissions sont toujours possibles et Tourisme Abitibi-Témiscamingue ne peut accepter la responsabilité pour tout problème ou accident qui découlerait de cet outil ou imputé à son utilisation, surtout en ce qui concerne les rapides. Si vous constatez des erreurs ou des omissions au cours de votre expédition, nous vous serions très reconnaissants de nous en faire part par courriel afin de maintenir nos informations à jour.

Chaque utilisateur demeure responsable de sa propre sécurité en nature; la gestion des risques doit faire partie intégrante l'expérience en plein air. Vous devez vous préparer adéquatement pour vous assurer plaisir et sécurité dans la pratique de votre activité.

La descente en canot et en kayak comporte certains risques. Cette activité se déroule dans des milieux naturels qui, conséquemment, sont plus éloignés des services d'urgence. Cet état de fait entraîne des délais lors d'incidents nécessitant des soins immédiats ou une évacuation. Vous devez vous assurer de posséder les compétences, les habiletés requises et les équipements appropriés à la pratique de cette activité. Vous devez prendre conscience des risques potentiels, lesquels incluent, notamment, la possibilité de dommages matériels, de blessures et de noyade.

Les frais encourus lors des opérations de recherche et de sauvetage sont à votre charge (vérifiez auprès de votre compagnie d'assurance si elle couvre ces risques ou devenez membre d'une organisation vous assurant une assistance médicale aérienne d'urgence sans frais d'intervention.

Classifications

  • Facile
  • Modéré
  • Exigeant
  • Très exigeant

Sentiers

  • Accessible à tous, pentes de 10 % ou moins, dénivelé de moins de 100 mètres, distance entre deux points d'accès de 5 km ou moins, maximum de 2 heures de marche.
  • Accessible à tous, pentes de 10 % en moyenne, dénivelé entre 100 et 200 mètres, longueur entre deux points d'accès d'environ 10 km ou moins, maximum de 2 à 3 heures de marche.
  • Accessible à des initiés de la randonnée pédestre et des gens en grande forme; pentes pouvant excéder 15 %, dénivelé de 200 mètres et plus, longueur entre deux points d'accès d'environ 15 km ou moins, maximum de 4 à 8 heures de marche.
  • Sentier spécialisé demandant une certaine dextérité et équilibre, pente abrupte pouvant excéder 30 %, présence possible d'obstacles de plus de 60 cm.

Parcours pagayantes


Distance journalière recommandée

La distance journalière recommandée pour un circuit est de 10 km pour les novices, 15 km pour les intermédiaires et 20 km pour les experts. Toutefois, la distance parcourue peut varier d’une journée à l’autre selon la météo et les difficultés du circuit. Les parcours sans portage et les circuits bien entretenus demandent moins de temps de déplacement. Il est nécessaire de toujours prévoir du temps pour aller reconnaître chaque rapide avant de s’y engager. Le vent doit être pris en compte; il rend les grandes étendues d’eau plus difficiles à pagayer. Il est alors recommandé  de longer la rive ou d’attendre.

  • Parcours nécessitant peu d’habileté particulière. Nombreux endroits protégés pour se reposer et pour accoster. Accès faciles et nombreux.
    Rivière : Parcours généralement composé d’aucun ou de rapides de classe I. Les portages sont généralement cours et bien entretenus.
    Lac : On navigue en eaux protégées sur une partie importante du trajet. Certaines surfaces peuvent offrir une emprise au vent, rendant la navigation modérée à quelques reprises.
  • Connaissance nécessaire des manœuvres de base. Quelques endroits protégés pour accoster et pour se reposer. Accès faciles et suffisants.
    Rivière : Parcours généralement composé de rapides de classe I et II et moins et/ou moins de 5% du parcours est composé de rapides de classe III et plus. Les portages sont quelquefois longs, mais faciles.
    Lac : Quelques lacs du circuit ont des surfaces importantes pouvant offrir une emprise au vent, rendant la navigation modérée à quelques reprises.
  • Bonne connaissance des techniques de pagaie, de récupération et de navigation. Peu d’endroits abrités et de points d’accostage. Difficulté d’obtenir des secours. Quelques accès pas toujours faciles.
    Rivière : Parcours généralement composé de rapides de classe III et moins et/ou moins de 5% du parcours est composé de rapides de classe IV et plus. Les portages en plus d’être longs et encombrés, peuvent représenter un dénivelé important. 
    Lac : Plusieurs grands lacs ou réservoirs composent au moins 50 % du circuit. Les traversées sont exposées à des vents de modérés à forts, à des vagues et accostages difficiles.
  • Très bonne maîtrise de son embarcation et des techniques de navigation. Peu ou pas d’endroits abrités et un nombre très limité de points d’accostage. Aide extérieure quasi inexistante supposant une autonomie complète. Accès limités à très limités.
    Rivière : Parcours généralement composé de rapides de classe IV et moins et/ou moins de 5% du parcours est composé de rapides de classe V et plus. Le nombre de portages longs, encombrés, voir disparus, représentent plus de 30% de tout le trajet.
    Lac : Composé presque totalement de grands plans d’eau où les traversées sont exposées à de très forts vents. 

Site de camping


COTE A              Terrain très plat, herbe courte ou sable,  rive sablonneuse ou rocheuse facile d’accès, aire de feu, vue magnifique sur le plan d’eau.


COTE B               Terrain plat, herbe courte ou mi-courte, rive légèrement boueuse ou légèrement escarpée, aire de feu ou possibilité de créer une aire de feu, vue intéressante.


COTE C               Terrain relativement plat,  herbe mi- courte, rive boueuse ou escarpée, accès limité, aucune aire de feu, vue limitée.


COTE D               Terrain relativement plat, herbe longue et courte repousse d’arbres, un léger défrichage s’impose, rive boueuse ou escarpée, accès limité,
                             aucune aire de feu sans possibilité d’en créer une, vue obstruée sur le plan d’eau (camping de dernier recours).