Accès Plein Air

Menu

À propos des canots

Source : Mountain Equipment Coop (site Internet)

Les canots sont des embarcations dotées de caractéristiques et de formes particulières et conçues pour différents usages: sillonner des lacs calmes, naviguer sur des rivières bouillonnantes ou se lancer à l’assaut de rapides

Canots récréatifs

Ces canots, larges et stables, sont faciles à manœuvrer en ligne droite sur les lacs et rivières calmes

Canots d'expédition

Ces embarcations, plutôt longues et larges, peuvent contenir les bagages nécessaires à une sortie de quelques jours ou à une expédition d’une semaine. Leurs lignes élancées favorisent une bonne stabilité directionnelle

Canots d'eau vive

Ces canots, plutôt courts (embarcation solo), ont un giron très prononcé et sont dotés d’une coque à fond plat dont la plus grande part du volume est concentrée au centre. Ces caractéristiques leur permettent de répondre rapidement aux mouvements du corps et aux coups de pagaie intenses.

Matériaux

On trouve encore quelques canots de bois pour satisfaire les puristes, qui préfèrent son aspect chaleureux et esthétique. Toutefois, la plupart des canots sont aujourd’hui fabriqués de polyéthylène ou à base de fibre composite.

Laminés

Puisqu’une seule couche de plastique n’est pas suffisamment résistante pour former la structure ouverte d’un canot, on la combine à plusieurs laminés. Les laminés intérieurs sont faits de plastique rigide comme l’ABS ou de plastique alvéolaire. Ces laminés rendent les bateaux plus rigides et leur procurent un meilleur rendement et une meilleure flottabilité sans trop les alourdir.

Les canots faits à partir de laminés sont très solides, mais plutôt lourds. Les canots en plastique sont relativement bon marché et résistent très bien aux chocs. Toutefois, ils sont plus lourds et moins rigides que ceux faits en fibre composite. Les embarcations en plastique fléchissent aussi plus facilement et peuvent devenir plus difficiles à manœuvrer. De plus, ils s’égratignent aisément, ce qui les ralentit sur l’eau.

Fibre composites

Les fibres composites se moulent facilement et produisent des embarcations aux lignes vives, ce qui en améliore la vitesse et la performance. Plus légères que ceux en plastique, les canots en composite sont également plus rapides et plus faciles à portager.

Parmi les embarcations en fibre composite, il existe des différences en matière de poids, de prix et de performance. Ces différences sont tributaires de la fibre ou de la combinaison de fibres utilisée, ainsi que des techniques employées pour appliquer la résine plastique.

La fibre de verre résiste bien à l’abrasion et aux chocs venant de l’extérieur de la coque. Cependant, elle résiste moins bien aux impacts provenant de l’intérieur de la coque. Pour améliorer la résistance, les fabricants de bateaux peuvent ajouter des couches de fibre de verre. Cette option est économique, mais alourdit l’embarcation.


Caractéristiques
Largeur

La largeur du canot est mesurée à partir de la partie la plus large de l’embarcation. Tous autres facteurs étant égaux, plus une embarcation est large, plus elle est lente mais aussi généralement plus stable et plus facilement manœuvrable. Toutefois, le vent affecte la coque du canot puisque celui-ci est plus haut.

Longueur

Une embarcation plus longue se déplace plus rapidement qu’une petite embarcation et garde plus aisément une ligne droite que les autres types de canots. En général, les canots de plaisance sont longs, rapides et polyvalents, alors que les canots d’eau vive sont plutôt courts, ce qui permet de les manœuvrer plus facilement.

Giron

Le giron est la courbe longitudinale que présente le fond de la coque d’une extrémité à l’autre. Un canot très gironné tourne facilement.

En général, les canots d’eau vive sont très gironnés, au détriment de la vitesse et de la stabilité directionnelle. La plupart des canots récréatifs ont un giron faible, ce qui leur procure une meilleure stabilité directionnelle tout en les aidant à couvrir de longues distances en ligne droite.

Évasement et frégatage

Une embarcation présentant sa largeur maximale près des plats-bords possède une coque évasée. Celle-ci exige du canoteur qu’il s’étire les bras pour avironner. En contrepartie, l’eau a moins tendance à entrer dans le canot lorsqu’on navigue en eaux tumultueuses. Une coque qui est plus étroite aux plats-bords qu’à la ligne de flottaison est frégatée. Les plats-bords plus étroits d’une coque frégatée facilitent le maniement des avirons (particulièrement en solo). Par contre, ils sont moins efficaces pour dévier les vagues.

Quille

Une quille est une arête qui fait saillie sous le fond de la coque, généralement de l’étrave à la poupe. La quille améliore la capacité à maintenir le cap et à manœuvrer l’embarcation et elle fournit une certaine protection contre l’abrasion tout en stabilisant la coque.

En eau vive, un canot avec quille est plus difficile à manœuvrer. Une quille peut également nuire à la stabilité du canot dans une vague déferlante. De plus, une quille peut heurter des roches et augmenter le risque de chavirer.

« Retour à la page Info-conseil