Accès Plein Air

Menu

Choisir ses ski de fond

Source : Mountain Equipment Coop (site Internet)

Ski de fond

Les mouvements fluides et dynamiques qui caractérisent le ski de fond servent de passeport pour découvrir la splendeur des paysages enneigés. Découvrez la différence entre le ski de piste et le hors-piste en plus d'apprendre pourquoi il est important de tenir compte de la longueur, de la cambrure et de la semelle d'un ski au moment de l'achat.

Ski de piste

Cette activité est pratiquée sur des terrains entretenus ou des pistes tracées, bien souvent à l'intérieur des limites d'un centre de ski. Étroits et dépourvus de carres métalliques, les skis destinés aux sorties sur piste présentent une semelle fartable ou sans fartage.

• Les skis classiques sont ceux avec lesquels on exécute le mouvement de poussée et de glisse généralement associé au ski de fond.
• Les skis de patin permettent des mouvements plus aérobiques que les skis classiques, y compris un planté de bâtons vigoureux et une poussée latérale.
Les skis de haute performance, pour le pas classique ou de patin, sont destinés à l'entraînement et à la compétition récréative. 

Ski hors piste

Certaines personnes préfèrent skier loin des pistes tracées. Il existe plusieurs modèles de skis pour cette activité, des skis classiques larges aux skis d'alpinisme robustes munis de carres métalliques pleine longueur.

Les skis de randonnée sont tout indiqués pour les terrains vallonnés où l'on risque d'effectuer de grands virages, un peu à la façon du télémark. Plus courts et plus larges que les skis de fond classiques, ces skis sont aussi un peu plus lourds et durables. Ils sont souvent munis de carres métalliques pleine longueur pour faciliter les traversées et les descentes.

Longueur

• Les skis classiques doivent être plus grands que vous. Toutefois, la longueur exacte dépend aussi de votre poids et de l'intensité à laquelle vous skiez. Vous devriez idéalement acheter vos skis en personne afin de trouver le bon équilibre entre longueur et souplesse qui vous permettra de mieux glisser sur la neige. Utilisez la formule suivante pour avoir une idée générale de la longueur de ski qu'il vous faut, en centimètres : multipliez votre hauteur en pouces par 2,6 et ajoutez 25 au résultat. Arrondissez à la hausse si votre poids est plus élevé que la moyenne.
• Les skis de patin doivent mesurer entre 5 et 10 cm de plus que vous. Le conseiller qui vous servira tiendra compte des recommandations du fabricant lorsqu'il évaluera la longueur d'un ski. 

Cambrure et rigidité

La cambrure fait référence à la courbure de la partie centrale d'un ski, plus particulièrement à sa résistance à s'aplatir sous un poids.

La rigidité se traduit par la résistance du ski à la torsion et sa capacité à reprendre sa forme. Sur une neige vierge, un ski plus rigide ne sera pas dévié par les irrégularités du terrain. Toutefois, de nombreux skieurs préfèrent un ski à la pointe plus souple qui contournera les irrégularités des pistes de ski de patin et qui sera moins susceptible de sortir des pistes tracées.

La rigidité et la cambrure d'un ski varient d'une marque à l'autre. Vous obtiendrez une meilleure glisse si un conseiller évalue la résistance à l'écrasement du ski par rapport à votre poids.

• Les skis classiques possèdent une double cambrure qui se traduit par une courbure haute et prononcée sous le pied. Cette courbure procure un effet de ressort essentiel au pas classique. Durant l'étape de la glisse, elle empêche le fart d'entrer en contact avec la neige, mais lui permet de faire son travail au moment de la poussée.
• Les skis de patin ont une cambrure simple et rigide, semblable à celle d'un ski alpin. Si les skis sont trop souples, vous perdrez de la puissance dans votre mouvement de poussée et vos skis ne glisseront pas aisément. À l'inverse, une cambrure trop prononcée transférera votre poids à la pointe et au talon, rendant difficile l'appui sur le chant, particulièrement lorsque vous montez une pente. 

Profil latéral

Le profil latéral d'un ski, soit sa forme, correspond à la différence de largeur entre la partie la plus large et la partie la plus étroite du ski. Il détermine l'aisance avec laquelle le ski glisse vers l'avant et effectue les virages.
Un ski au profil peu prononcé (skis classiques) glisse aisément alors qu'un ski au profil très prononcé ne glissera pas aussi bien, mais sera plus facile à manœuvrer dans les virages. Généralement, les skis de patin ont un profil latéral peu prononcé où la spatule et le talon sont à peine plus larges que la taille, augmentant ainsi la stabilité du skieur à l'étape de la glisse.

Le profil latéral double désigne la forme des skis de haute performance qui sont plus larges au niveau de la spatule, de la taille et du talon. Ce profil permet une poussée plus dynamique tout en facilitant le retour au centre durant la glisse.

Semelle fartable ou sans fartage

• Les skis fartables sont le choix numéro un des skieurs de compétition et de ceux qui suivent un entraînement rigoureux. Le fartage des skis de fond est à la fois un art et une science qui nécessitent de la patience et un minimum de pratique. Par contre, un ski bien farté vous procurera beaucoup de plaisir en étant plus rapide et en glissant mieux qu'un ski sans fart, surtout dans des températures constantes au-dessus ou sous la barre du zéro. Farter des skis lorsque les conditions se réchauffent peut parfois poser un défi.


• Les skis sans fartage n'ont presque pas besoin d'entretien. Leur semelle présente un relief qui « mord » dans la neige en montée et qui assure une bonne glisse en descente. Ils conviennent aux skieurs occasionnels ou aux personnes qui veulent avoir une paire de skis au chalet en cas de besoin. La semelle de certains nouveaux skis comporte un relief innovateur qui offre une bonne performance pour l'entraînement dans des conditions de neige variées.

« Retour à la page Info-conseil