Accès Plein Air

Menu

Petit lexique du canotage

Aviron :
Québécisme désignant la pagaie utilisée en canot. Dans l'usage international, l'aviron est une longue rame que l'on fait pivoter autour d'un point d'ancrage situé aux plats-bords.

Border :
Pagayer d'un côté en canot. (exemple: être bordé à gauche).

Bouchain :
Partie de la coque plus ou moins arrondie, servant de transition entre le fond et les flancs.

Chavirage :
Action de faire tourner l'embarcation à l'envers.

Combinaison isothermique :
Vêtement de protection utilisé dans les activités nautiques en eau froide. On distingue deux types de combinaison:

• La combinaison mouillée ou "wet suit" est faite d'un caoutchouc mousse poreux. Une petite quantité d'eau peut y pénétrer, mais comme le vêtement est en contact avec la peau, l'air emprisonné dans les pores du caoutchouc conserve la chaleur du corps.
• La combinaison sèche ou "dry suit" est faite de Nylon ou de caoutchouc mousse laminé, étanche à l'eau. La combinaison en Nylon est ample, donc plus confortable. Cependant, elle doit être bien ajustée au cou, aux poignets et aux pieds pour empêcher toute infiltration d'eau. La moindre fissure laisse passer toute l'eau qui veut bien y entrer et le vêtement perd ses propriétés isolantes.

Celle mouillé est très serrée et inconfortable. Par contre, elle ne perdent pas ses propriétés en cas de déchirure mineure. La combinaison sèche conserve beaucoup mieux la chaleur que la combinaison mouillée.

Dénager :
Pagayer en marche arrière, ce qui provoque la rétropulsion de l'embarcation.

Débordé :
Qualificatif d'un coup de pagaie ou d'une manoeuvre effectuée du côté opposé à celui où est bordé le pagayeur.

Dégagé :
Dans un coup de pagaie, action de sortir la pale de l'eau en fin de passée.

Dessalage :
Action de tomber à l'eau en chavirant son embarcation.

Eau vive :
Eau agitée; conditions de navigation comportant des rapides. Première cote de classification des rapides

Enfourner :
Synonyme de piquer du nez

Gouvernail :
Terme utilisé autrefois pour désigner le pagayeur arrière dans les embarcations de maître (ou canot de Montréal). Le pagayeur avant était appelé l'avant et les six autres pagayeurs les milieux.

Gîte :
Inclinaison selon l'axe longitudinal de l'embarcation.

Glisse :
Propriété d'une surface ayant une très faible résistance de friction sur l'eau (surface lisse et polie).

Gros volume :
Qualificatif d'un rapide ou d'une rivière qui possède un gros débit.

Maigre :
Passage peu profond sur une rivière; les bancs de sable forment des maigres.

Pagaie :
Instrument que l'on tient dans sa main pour propulser l'embarcation. On utilise aussi le Québécisme aviron.

Passée :
Moment d'un coup de pagaie pendant lequel la pale est immergée, entre l'attaque et le dégagé.

Pitoune :
Tronçon d'arbre, bille de bois mou, utilisé dans la fabrication de la pâte à papier, que l'on jette à la rivière pour l'acheminer du point de coupe à l'usine.

Planiol :
Zone d'eau calme qui se trouve à la fin d'un rapide.

Rappel :
Mouvement de ressac qui se produit à la suite d'une brusque dénivellation lorsque l'écoulement se fait à veine noyée.

Recouvrement :
Moment d'un coup de pagaie entre le dégagé et le retour à l'attaque pour le coup suivant.

Rétropulsion :
Synonyme de marche arrière et de dénage.

Redressement :
 
Moment d'un coup de pagaie, en fin de passée, destiné à corriger l'effet de rotation produit par la propulsion.

Tranche :
Surface que présente un corps dans le sens de l'épaisseur; en l'occurrence, la tranche de la pale.

Trou :
Expression imagée pour désigner un rouleau à rappel.

« Retour à la page Info-conseil