Accès Plein Air

Menu

Sentiers de raquette du Club Les Pieds Fartés

Sentiers de raquette du Club Les Pieds Fartés

Sainte-Gertrude (près d’Amos), Amos-Harricana

Situé sur l’Esker Saint-Mathieu-Lac-Berry, le magnifique réseau de pistes du Camp Dudemaine a beaucoup à offrir aux fondeurs en quête de sensations fortes. Ces pistes de qualité optimale s’enfoncent dans des boisés matures de bouleaux et d’épinettes et traversent une magnifique pinède, forêt de pins gris. Vous glissez sur une neige damée qui couvre un sol abritant une nappe d’eau souterraine décrétée meilleure au monde en 2001. Tout en haut des vallons, des vues sur l’usine d’embouteillage d’eau et sur les environs d’Amos s’offrent à vous. Le site est tout à la fois accessible et certain de plaire aux fondeurs plus expérimentés.

  • electrocardiogram Facile à Très exigeant
  • clockplain Au choix
  • mountain 21 Km (Mixte)
  • calendar Mi-décembre au début avril (selon l’enneigement)

Filtrer

Fermer la carte

Services

Filtrer

Catégorie Nom

  • Accueil Accueil Chalet d’accueil 48°16'28,348"N
    79°07'52,781"O
  • Hébergement - Régulier Hébergement - Régulier Refuge 3
  • Refuge Refuge Refuge du sentier motoneige 48°7'38,782"N
    79°9'51,786"O
  • Refuge Refuge Refuge de la forêt 48°7'54,534"N
    79°10'42,477"O
  • Sentiers de raquette
  • Glissage aménagée

Accessibilité

Droit d’accès requis et payant à la journée ou saisonnier.

Accueil
Ouvert tous les jours de 10h à 16h
Animaux de compagnie non autorisés

Indications pour atteindre le point de départ

D’Amos, prendre la route 395 Sud en direction de l'aéroport. Après environ 7 km, tourner à gauche sur le chemin du lac des Sources (suivre les indications pour le camp Dudemaine. Tourner à droite sur le chemin du lac Dudemaine jusqu’au chalet d’accueil.

Stationnement : Gratuit

Coordonnées

Route 395 Sud, Amos | T 1 819-732-8453 | Site Internet

Spécifications

68 km de sentiers (22 km linéaires) entretenus pour les adeptes du ski classique et du patin.

3 pistes faciles, 4 pistes difficiles et 2 pistes très difficiles totalisant 9 pistes dont 1 piste aménagée seulement pour le ski classique sur voie double.

Géographie

Lors de la dernière époque glaciaire, commencée il y a 100 000 ans, une grande masse de glace recouvrait le Québec en entier. Le mouvement de ces masses de glace a arraché une couche de roche et érodé la surface du bouclier canadien. Au moment du retrait des glaciers, des rivières sont apparues sous la glace. Ces rivières ont transporté et déposé des sédiments sous forme de crêtes allongées, rectilignes ou sinueuses. Les matériaux, soumis à une très forte pression de l'eau, ont été roulés, émoussés et déposés après avoir subi un triage. Lorsque le courant a diminué, il en est résulté un dépôt de sable, de gravier et de blocs de roches variant tant par leur forme que par leur grosseur. Ce sont ces dépôts que l'on nomme eskers.

Les eskers peuvent mesurer de quelques mètres à une centaine de kilomètres. Ils abondent dans les régions où de grandes quantités d’eau circulaient en bordure des calottes glaciaires au moment de la déglaciation. Ils paraissent moins volumineux qu’ils ne le sont en réalité à cause de leur recouvrement partiel par des dépôts d’argile. Malgré cela, il leur arrive parfois de dominer la plaine de plusieurs mètres.

L'agencement des matériaux formant l'esker constitue une sorte d'éponge qui absorbe et filtre l'eau de pluie et de fonte des neiges à travers ses pores jusqu'au roc. L'argile qui recouvre les flancs de l'esker empêche l'eau d'en ressortir.

L’esker St-Mathieu - Lac Berry s'est formé lors du retrait du dôme de glace d'Hudson. Il s’étend sur plus de 70 km (43.5 milles) et est sans doute le plus impressionnant de tous les eskers de l’Abitibi-Témiscamingue. L'eau qu'on y puise est d'une pureté naturelle exceptionnelle. Elle a moins de 200 PPM de sels minéraux dissous et a un PH de 7.1 ce qui signifie qu'elle atteint un équilibre presque parfait. On trouve, le long de cet esker, la source Eska, les Truites de St-Mathieu et, bien sûr, la source d’eau potable de la Ville d’Amos.

Commentaires social0