Accès Plein Air

Menu

Sentiers pédestres des collines Kékéko

Sentiers pédestres des collines Kékéko

Rouyn-Noranda (Beaudry), Rouyn-Noranda

En Abitibi-Témiscamingue, la forêt cache les arbres, la distance estompe les détails, l'espace gomme les beautés discrètes. Or, c'est dans le détail d'une gaulée plantée de bouleaux et dans le drapé d'une cascade cachée dans un bois de cyprès que réside une grande partie de l'attrait de la région. Paradoxalement pour un pays aussi vaste, c'est en randonnée pédestre qu'on peut le mieux le découvrir, car seule la marche permet d’apprécier la beauté intimiste de la forêt. Le massif des collines Kékéko couvre environ 32,2 km2 et vous offre la quiétude et la beauté de la forêt. Vous y verrez des cours d’eau, d’impressionnants escarpements rocheux, des abris sous roche, des cascades et des panoramas sur les paysages idylliques qui encadrent les collines. Ces sentiers sont conçus pour offrir à toute rétine saturée de visions cathodiques une overdose d'espace.

  • electrocardiogram Facile à Très exigeant
  • clockplain Au choix
  • mountain 42 Km (Mixte)
  • calendar Mi-mai à fin octobre

Filtrer

Fermer la carte

Tronçons

Petit chemin Kékéko

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 3.50 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé (+ 45 m)

Accès : Par le stationnement de la route 391 (quartier Beaudry).

Intérêt : Sentier large.

L'Orignal

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 1.00 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Trappeur et Petit chemin Kékéko.

Intérêt : Façade rocheuse très intéressante.

Danger : Faibles dénivelés.

Le Trappeur

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 2.79 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le stationnement de la route 391 (quartier Beaudry), les sentiers L'Orignal et Le Réflecteur et Boucle 2 | Dénivelé 50 mètres.

Intérêt : Décor de forêt boréale et de tourbière, lac de castor, structures rocheuses.

Le Panorama

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 0.54 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Trappeur (jonction Panorama) et L'Orignal.

Intérêt : Passage en zone rocheuse, petite grotte, magnifique panorama du lac Beauchastel et des environs.

Danger : Pente abrupte.

L'Aventurier

  • electrocardiogram Très exigeant
  • mountain 1.26 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Panorama et Le Réflecteur.

Intérêt : Sommet de la montagne qui héberge l’Observatoire.

Danger : Pente raide.

Boucle 2

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 2.60 km (Boucle)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Trappeur et Boucle 1.

Intérêt : Couloir rocheux longeant une muraille abrupte.

Boucle 1

  • electrocardiogram Exigeant
  • mountain 3.86 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Boucle 2 et Panoramique Despérier.

Intérêt : Escarpements, baie encombrée de beaux blocs rocheux, barrage de castor, belle côte, panorama, descente prononcée, grandes esplanades rocheuses, bois de feuillus, traverse d’un ruisseau et zone en surplomb.

Danger : Descente prononcée.

Le Réflecteur

  • electrocardiogram Exigeant
  • mountain 1.36 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Trappeur, L’Aventurier, Le Prospecteur et Petit chemin Kékéko | Dénivelé 125 mètres.

Intérêt : Ancien « réflecteur » transformé en tour d’observation, vue sur le lac Beauchastel.

Danger : Pente raide.

Le Prospecteur

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 1.28 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Le Réflecteur, Jonction Prospecteur et Petit chemin Kékéko.

Intérêt : Beau sous-bois, nid de l’Épervier.

Danger : Pente douce

Le Panoramique Desperiers

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 2.17 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Petit chemin Kékéko et Boucle 1.

Intérêt : Bord de lac, traverse d’un petit barrage, bloc erratique, tour du lac, zone marécageuse, ascension, progression à flanc de colline, petite vallée, traverse d’un vallon avant surplomb avec vue sur le lac.

Le Ruisseau

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 1.82 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Petit chemin Kékéko et Les Ramparts.

Intérêt : Traverse du ruisseau, site de pique-nique exceptionnel sur plate-forme rocheuse.

Danger : Substrat rocheux stable.

Les Ramparts

  • electrocardiogram Exigeant
  • mountain 1.44 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers du Ruisseau et Petit chemin Kékéko.

Intérêt : Remontée du ruisseau Despériers, spectaculaire muraille composée de sédiments d’origine glaciaire, panorama (orienté vers le Sud-Est).

Danger : Zone d’éboulis.

La Falaise

  • electrocardiogram Très exigeant
  • mountain 2.03 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Les Ramparts et le sentier Accès La Falaise | Dénivelé 80 mètres.

Intérêt : Falaise, succession de perspectives panoramiques vivifiantes, énorme champ d’éboulis, ascension de la falaise par une brèche.

Danger : Forte ascension.

Accès La Falaise

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 0.69 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le rang de la Montagne et le sentier La Falaise.

Les Crevasses

  • electrocardiogram Très exigeant
  • mountain 0.78 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Petit chemin Kékéko et La Faille.

Intérêt : Lacs Despériers et Hector, formation de fractures verticales dans la masse d’une falaise, écartement de la muraille extérieure, crevasses de couloir rocheux profonds de plusieurs mètres, abris sous roche, petite mare, falaise.

Danger : Zone d’éboulis pas mal reconquise par la végétation, pente marquée.

La Faille

  • electrocardiogram Exigeant
  • mountain 2.19 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par les sentiers Les Crevasses et Transkékéko.

Intérêt : Lac Hector, plusieurs points de vues, différents types de terrains, grande faille.

Danger : Ascension.

Transkékéko

  • electrocardiogram Très exigeant
  • mountain 12.64 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le Stationnement d'Arntfiled, les sentiers La Faille et Petit chemin Kékéko.

Intérêt : Traverse du massif des Kékéko de d’Arntfield au lac Beauchastel. Progressions en plateaux entrecoupées de traversées de vallées plus ou moins profondes. Point de vue de l'épervier, ligne de crête près des lacs Donez et Grance, creux de vallée.

Danger : Pente abrupte, longue randonnée sans point de sortie d'urgence.

La Kanda

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 1.88 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le sentier Transkékéko.

Intérêt : Vues panoramiques sur les lacs Renault et Kanasuta, sous-bois, caps et escarpement rocheux, progression à flanc de colline.

Danger : Pentes raides.

La Kanasuta

  • electrocardiogram Exigeant
  • mountain 0.85 km (Mixte)
  • elevation Dénivelé

Accès : Par le sentier La Kanda.

Intérêt : Cap rocheux, vue panoramique sur les lacs Renault et Kanasuta, parois pour la pratique de l'escalade.

Danger : Pente raide.

Points de service et d'intérêt

Filtrer

Catégorie Nom

  • Stationnement Stationnement Stationnement principal Beaudry des Collines Kékéko 48°10'39,608"N
    79°8'4,43"O
  • Stationnement Stationnement Stationnement secondaire Beaudry des Collines Kékéko 48°11'1,532"N
    79°7'28,387"O
  • Stationnement Stationnement Stationnement Arntfield des Collines Kékéko 48°10'42.9"N
    79°16'09.4"O
  • Stationnement Stationnement Stationnement du rang Kékéko (Beaudry) 48°10'13.7"N
    79°09'20.0"O
  • Tour d'observation Tour d'observation Nid de l'épervier 48°11'9,748"N
    79°8'34,67"O
  • Point d'intérêt Point d'intérêt Chute en cascade 48°10'54,976"N
    79°9'6,512"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier Le Réflecteur 48°11'2,35"N
    79°8'47,443"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier Le Prospecteur 48°11'3,17"N
    79°8'39,592"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier Le Panorama 48°11'11,8"N
    79°8'4,077"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier Les Remparts 48°10'44,62"N
    79°9'29,632"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier Transkékéko 48°10'48,619"N
    79°15'28,296"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier La Kanda 48°11'06,302"N
    79°15'49,662"O
  • Point de vue Point de vue Vue panoramique du sentier La Kanda 48°11'3,264"N
    79°15'49,316"O

Accessibilité

Droit d'accès

   Gratuit, sans accueil.

    Les chiens sont les bienvenus.

Indications pour atteindre le point de départ

ENTRÉE PRINCIPALE DU CÔTÉ BEAUDRY :
Sentier du Petit Chemin Kékéko
De Rouyn-Noranda (avenue Québec), prendre le boulevard Témiscamingue (route 391 Sud) en direction du quartier Beaudry (11 km). La destination se trouve à votre droite, grand stationnement à droite donne accès aux principaux sentiers à 800 m dépassé le chemin Lavigne Ouest.

Stationnement (grand) : Gratuit, ouvert à l'année.    
Position : 48°10'39,608"N | 79°8'4,43"O

Visualiser le trajet à partir de votre localisation sur Google Map

ENTRÉE SECONDAIRE DU CÔTÉ BEAUDRY : Sentier Le Trappeur 
De Rouyn-Noranda, prendre le boulevard Témiscamingue (route 391 Sud) en direction du quartier Beaudry (9,8 km). La destination se trouve à votre droite avant le Chemin Lavigne Ouest.

Stationnement (petit) : Gratuit.   
Position : 48°11'1,532"N | 79°7'28,387"O

Visualiser le trajet à partir de votre localisation sur Google Map

ENTRÉE DU SECTEUR ARNTFIELD : Sentier La Randa et Transkékéko 
De Rouyn-Noranda, prendre le boulevard Rideau (route 117/101) en direction du quartier Arntfield (19,6 km). Après la halte routière, à la jonction de la route 117 vers le mont Kanasuta, continuer tout droit sur le boulevard Rideau (route 101) (550 m). La destination se trouve à votre gauche.  

Stationnement : Gratuit le long du tronçon asphalté de l'ancienne route 101 (parallèle à la route 117). 
Position : 48°10'42.9"N | 79°16'09.4"O

Visualiser le trajet à partir de votre localisation sur Google Map

Balisage

Des pancartes aux extrémités des sentiers ou au niveau des intersections indiquent l'entrée des sentiers, du ruban orange, bleu, vert ou rouge indique le chemin à suivre.

Milieu naturel

Histoire

Lors de la dernière glaciation (nommée glaciation du Wisconsin) qui a recouvert une grande partie de l’Amérique du Nord, les collines Kékéko ont été rabotées et recouvertes par environ trois km de glace.

Le lac Despérier au haut des collines permettait jadis la pêche à la truite aux membres du club de chasse et pêche de Rouyn-Noranda, un camp privé a déjà été installé au abord du lac. Le clug gérait l'ensemensement et la pêche sur le lac.

Géographie

Les murs des remparts ont été érigés à partir de sédiments d'origine glaciaire il y a de cela à peu près 2 milliards d'années. On distingue fort bien, enchâssées dans la matrice argileuse, des roches d'origine différente. Le clivage des strates de conglomérat se fait selon des sections planes absolument parfaites. On obtient ainsi, soit de gros blocs rocheux avec une face totalement lisse, soit des plaques de dimensions variables évoquant tantôt des dalles funéraires, tantôt des ardoises pour écoliers du néolithique.

Flore

Tandis qu'au sommet de la colline il s'agit principalement d'une végétation arbustive de repousse où des pins sont les plus notables, on retrouve en contrebas principalement des feuillus, bouleaux, trembles, érables, merisiers mêlés avec quelques thuyas et épinettes. La colline est également enveloppée d'une grande diversité de lichens.

Dans le sentier du Ruisseau, une plante exceptionnelle s’y trouve : l’hépatique d’Amérique (Anemone americana). Le long de ce sentier, tout comme celui qui va vers le lac Despérier, on y trouve un arbuste, le cornouiller à feuilles alternes (Cornus alternifolia) aux fruits bleus portés sur des pédoncules rouges. En longeant le sentier qui monte au lac Despérier, on peut voir la clématite verticillée (Clematis occidentalis).

Une petite plante mérite également une grande attention : le pain-de-perdrix (Michella repens), à fleurs blanches et aux pétales barbus. C’est le seul endroit en forêt boréale où cette plante a été trouvée.

Ce territoire a toujours été épargné par les entreprises forestières et minières, ainsi que par le développement urbain, de sorte qu'il bénéficie encore d'un couvert forestier pratiquement vierge.

Toponymie

Désignation dérivée du terme algonquin "Kêkêk" qui signifie épervier.

Commentaires social0