Accès Plein Air

Menu

Parcours pagayable du tour du Lac Duparquet

Parcours pagayable du tour du Lac Duparquet

Duparquet, Abitibi-Ouest

  • electrocardiogram Facile
  • clockplain 4 heures
  • mountain 12 Km (Boucle)
  • calendar Début juin à la fin septembre

Filtrer

Fermer la carte

Services

Filtrer

Catégorie Nom

Accessibilité

Indications pour atteindre le point de départ

De Rouyn-Noranda, prendre la route 101 Nord en direction du quartier D'Alembert. Tourner à gauche sur la route 393 Nord en direction de Duparquet. Dans la municipalité de Duparquet, tourner à gauche sur le chemin du Moulin. Garder la gauche jusqu'à la rampe de mise à l'eau du lac Duparquet.

De La Sarre, prendre la route 393 Sud en direction de Duparquet. À l'intersection dans la municipalité de Duparquet, continuer droit devant sur le chemin du Moulin. 

Stationnement : Extérieur public et gratuit et rampe de mise à l'eau
Position : 79°13'53,317"O   48°29'24,622"N

Spécifications

Cartes topographiques

Des cartes topographiques à l'échelle de 1/50 000 existent pour tout le parcours de la rivière et nous vous recommandons de les utiliser conjointement avec cette carte-guide.

32   D/6    Lac Duparquet
32   D/11  Lac Duparquet

Histoire

En l'an 1000, le lac Duparquet en Abitibi s'appelait Agodekamik ou lac de la terre suspendue. Il était un passage très fréquenté entre la rivière des Outaouais et le lac Abitibi. Une poignée de familles algonquines passaient l'été ici, à vivre de la pêche au doré et au corégone. 

Le lac Duparquet fait parti du parcours qu'aurait employé le Chevalier de Troyes (1645 -1688), capitaine de la marine française, pour aller chasser les Britanniques des rives de la baie d'Hudson par l'accès aux rivières Des-Outaouais, Kanasuta, Duparquet, Abitibi, Moose et Monsoni ou Hayes, située au Manitoba en 1686 durant la guerre de la ligue d'Augsbourg (1686-1697).

La découverte, en 1912, d'une riche veine aurifère, par un prospecteur du nom de Beattie qui allait donner son nom à la société minière Beattie Gold Mine, amena la création de la ville de Duparquet en 1933.

Géographie

Bassin hydrographique de la baie James

Le Lac Duparquet est un des plus beaux lacs de l'Abitibi-Témiscamingue avec sa superficie de 12 km². Le plan d'eau épouse la forme d'un V pointé vers l'est. Les principales îles de ce lac sont: Moukmouk, Nisha, Demil, Stoughton, Sangster, Dry Bone et Beattie. Parmi les 135 îles que compte le lac, la plus grande est l'île Mouk-Mouk, à l'origine d'une expression populaire au Québec pour parler du "bout du monde". Trois îles de ce lac sont des réserves écologiques. Sur l'île aux Vieux-Arbres, poussent des thuyas âgés d'environ 800 ans. Ce sont les plus vieux arbres du continent américain. Une héronnière avec des dizaines de nids se trouve également sur cette île.

Le lac Duparquet est alimenté par: rivière Lanaudière, rivière d'Alembert, ruisseau Gauthier, rivière Kanasuta (qui draine les eaux du lac Dasserat), rivière Mouilleu, ruisseau Saint-Pierre, ruisseau Fabie, rivière Marquis et la décharge du lac Hébécourt.

La rivière Duparquet draine les eaux du lac Duparquet dont l'embouchure est situé à 6,9 km à l'ouest du village de Duparquet, dans la partie nord du lac, soit près du pont de la route 388 dans le territoire de Duparquet. La rivière Duparquet coulent vers le nord pour aller se déverser dans le lac Abitibi. Les eaux du lac Abitibi se déchargent vers le nord par la rivière Abitibi, puis la rivière Moose (Ontario) qui se déverse à Longue-Pointe dans la baie James.

Faune

Ce secteur est connu pour sa faune très diversifiée qui comprend, entre autres, canard noir, martin pêcheur, grand héron, grand pic, porc-épic, écureuil roux, castor, rat musqué, lièvre, belette, martre, vison, mouffette rayée, loutre, orignal, ours noir, loup gris, coyote, renard roux, lynx.

Flore

Le plan d'eau se situe en forêt boréale dans le domaine de la sapinière à bouleau blanc qui comprend, entre autres, du sapin baumier, de l'épinette noire, du peuplier faux tremble et du bouleau.

Des thuyas vieux de plus de 500 ans, dont un de presque 1000 ans, poussent sur les îles du lac, dont trois ont été transformés en réserves écologiques. Des conditions sèches ont contribué à une croissance lente et dense, les protégeant ainsi des insectes, des maladies, des champignons et des castors qui préfèrent du bois plus mou. L'isolement sur les îles a pour sa part assuré de protéger les arbres des feux de forêt.

Toponymie

Le lac Duparquet tire son nom du canton dans lequel il  est situé. Le nom honore la mémoire d'un capitaine de grenadiers au régiment de la Sarre, lequel faisait partie de l'armée du général Montcalm.

Commentaires social0