Accès Plein Air

Menu

Pagaie-parcours de l'île aux fraises

Pagaie-parcours de l'île aux fraises

Laniel, Témiscamingue

Parc national d'Opémican

  • electrocardiogram Facile à Modéré
  • clockplain 1 à 2 jours
  • mountain 27.1 Km (Mixte)
  • calendar Mi-Juin à la fin septembre

Filtrer

Fermer la carte

Tronçons

Accès Laniel

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 6.74 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Accès Baie Dorval

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 2.50 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Boucle de la presqu'île de la Baie Dorval

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 4.62 km (Linéaire)
  • elevation Dénivelé

Portage

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 0.03 km (Boucle)
  • elevation Dénivelé

Boucle des îles du Sandy Portage

  • electrocardiogram Facile
  • mountain 3.88 km (Boucle)
  • elevation Dénivelé

Bouble de l'île aux Fraises

  • electrocardiogram Modéré
  • mountain 10.37 km (Boucle)
  • elevation Dénivelé

Services

Filtrer

Catégorie Nom

Accessibilité

Indications pour atteindre le point de départ

Baie Dorval

De Ville-Marie, prendre la route 101 Sud. Passer la localité de Laniel et tourner à gauche sur le chemin Baie-Dorval.

De Témiscaming, prendre la route 101 Nord. Avant la localité de Laniel, tourner à droite sur le chemin Baie-Dorval.

Laniel

De Ville-Marie, prendre la route 101 Sud jusqu'à Laniel.

De Témiscaming, prendre la route 101 Nord jusqu'à Laniel.

Spécifications

Niveau d'eau

Fiche signalétique de la station "Barrage de Kipawa".

Danger 

Le lac Kipawa est tumultueux et même dangereux par grand vent. Il est recommandé de longer les rives. Certaines sections longent de grandes parois rocheuses sans aucune possibilité d’accoster.

Le vent peut changer rapidement en force et en direction. Il peut créer des vagues courtes et pointues qui compliquent la tenue d’une direction pouvant déstabiliser les embarcations et provoquer un chavirement.

À proximité des grandes parois rocheuses, les vagues s’entrechoquent (zones de clapot) rendant les embarcations instables.

Campement

Sites de campement suffisants et de qualité situés sur des pointes et des îles.  Ils sont répartis tout au long du parcours. Il est primordial de laisser les lieux de campement dans un état impeccable en suivant les principes d'éthique Sans Trace.

Présence humaine

Plusieurs résidences sur les rives de la baie Dorval. Présence d'embarcations à moteur.

Histoire

Secteur du lac Kipawa

Dès le milieu du 18e siècle, plusieurs compagnies forestières entreprennent l'exploitation des forêts de pins blancs et rouges du Kipawa. À la fin du 19e siècle, la compagnie forestière J. R. Both Lumber y est bien implantée.

Une partie de la rivière Kipawa est devenue un réservoir à la suite de la construction des barrages de Laniel et de Kipawa en 1911. Le barrage de Kipawa, construit pour fournir de l'électricité à l'usine et à la ville de Témiscamingue, se trouve à l'embouchure du ruisseau Gordon, à proximité de la municipalité de Kipawa.

Géographie

D'une superficie de 300 km² et comptant 1 307 km de rives caractérisées par de nombreux escarpements rocheux, ce plan d'eau s'étend sur cinq cantons. Le lac forme est complexe, étant connecté avec plusieurs autres plans d'eau : lacs Green, Grindstone, Bedout, McLachlin, Sheffield, Audoin, Sheffield, Trout, Hunter, Sunnyside et Moran.

Le plan d'eau atteint une profondeur maximale 40 mètres et sa profondeur moyenne est de 11,5 mètres.

Les principaux versants hydrographiques du réservoir Kipawa sont:

  • Côté nord : ruisseau l'Africain, rivière Lavallée;
  • Côté est : lac Bois Franc qui se déverse dans la rivière Kipawa;
  • Côté sud-ouest : rivière Beauchêne qui draine le lac Beauchêne, le Petit lac Beauchêne, Windy, du Diable, du Pin Blanc, Grand lac George et Petit lac Georges;
  • Côté est : la rivière des Outaouais.

Le réservoir s'avère un véritable labyrinthe constitué de :

  • Baies : Chemagan, des Plongeurs, Profonde, du Huard, Dorval, Pratt, des Anglais, Campbell, McLaren, Dubreuil, Coalpit Bay, Trout et Pratt;
  • Îles : McKenzie, Fox, aux Ours, Grosse île du Moose, Garrot, aux Fraises, La Tortue, Bronson et Latour.
  • Presqu'îles.

Le réservoir Kipawa est alimenté par:

  • Côté nord : décharge du lac Carr; lac Moran, St-Amand, lac du Grand Couteau et lac Guay; décharge du lac en Cœur; décharge du lac du Caribou; décharge du lac Aubry; décharge du lac Bat; décharge du lac Clément, Jack-White et McKeown; décharge du lac Raisenne; lac Audoin; lac Hunter Point; lac Petit lac Grindstone; décharge du lac McCullough; décharge du lac McKillop;
  • Côté est : lac McLachlin; décharge du lac McKillop; rivière Kipawa;
  • Côté sud : décharge du lac Trout (qui se déverse dans la baie Pratt).

Faune

Les espères observées sur le réservoir Kipawa sont le huard, le grand héron, le balbuzard, la grue d'Amérique, le pygargue à tête blanche et une multitude de canards.

Flore

Les géants pins rouge, souvent tricentenaires ou davantage, bordent le réservoir Kipawa à plusieurs endroits. On y retrouve également des érablières sucrières et des frênaies noires. Ce plan d'eau est caractérisé par des zones ayant une forte concentration de forêts matures, dont l'île McKenzie, laquelle n'a jamais subi d'exploitation forestière intensive.

Toponymie

Le nom de Kipawa provient de l'algonquin et signifie "C'est fermé". Le toponyme a été orthographié de multiples façons avant que la variante Kipawa ne soit officialisée: Kippawa, Kippewa, Kepawa, Kipakowe, Kipahowe.

Commentaires social0